Réflexion personnelle

    1. Petite note que j’avais prise il y a un peu plus d’un an. J’ai décidé de vous la présenter parce qu’elle a encore tout son sens et pour longtemps encore je pense!

Je suis au travail et j’écoute cette chanson que je ne connais pas. Je réfléchis et je comprends beaucoup de choses. Je prends conscience de ce que je suis, de ce que je désire et ce qui m’en empêche.
Nous sommes notre propre destin. Nous choisissons de faire telle ou telle chose. Des fois nous prenons des décisions “parce qu’il le faut” et non parce que nous en avons envie.
Hormis la nécessité du quotidien, la vie est “speed” parce que nous la voyons comme ça! Rien ne nous empêche de la ralentir, de prendre le temps de l’apprécier, de l’apprivoiser, de la dompter et surtout de l’aimer.
Il ne faut pas se dire “plus tard”, “quand j’aurais le temps”… Il y a toujours de bonnes excuses pour justifier le fait que ce ne soit pas le bon moment (“les enfants sont trop petits”, “quand on aura notre maison”, “quand on aura plus d’argent”….). NON c’est maintenant! Le fait d’apprécier la vie vient de vous, de votre état d’esprit et non de l’extérieur, de l’environnement, des autres!
Le bonheur ne tombe pas du ciel! Il suffit simplement de le voir et de le reconnaitre. Quand on dit le fameux “L’argent ne fait pas le bonheur!”, quand on voit le nombre de stars qui ne savent plus quoi faire de leur argent et qui pourtant se suicident, se droguent ou entretiennent une quelconque autodestruction…..
Je suppose que les gens en règle général pensent, quand on dit “bonheur”, à une immense villa les pieds dans une eau bleu turquoise….. Alors évidement en vacances, ou même pour vivre ça ne doit pas être désagréable, ne nous mentons pas! Mais je suis quasiment sûre que ces gens là ne voit même plus leur environnement! Cet environnement fait parti de leur quotidien!
Je pense que le bonheur passe par de toutes petites choses simples auxquelles il faut être attentif; une odeur, un son, un câlin, une vue, juste le sentiment d’être en phase, d’être bien au bon endroit, au bon moment!

Je suis en train de préparer un voyage à New York (qui du coup a déjà eu lieu), en amoureux en plus, le top! Nous n’y resterons que quelques jours. Je regarde les guides touristiques, note tout ce qu’il faut voir. Les personnes que je connais et qui y sont allées, me disent tous qu’il faut absolument voir ceci ou cela! Je commence à me casser la tête pour que tout ce qui doit être vu rentre dans les 3 jours que nous avons! Mon dieu ça va être speed! Et puis voilà, je suis ici à mon poste de travail, à écouter cette musique que j’aime beaucoup et je viens de prendre conscience d’une chose. De tous les voyages que j’ai eu la chance de faire, les souvenirs qui marquent le plus sont des odeurs, des impressions, des rencontres, des instants, des anecdotes! En général ce ne sont pas les 12 monuments incontournables a voir. Alors certes, il y a des choses magnifiques et ça serait dommage de ne pas les voir, mais à vouloir tellement voir des choses, nous passons à côté d’autres choses peut être moins connues, mais tellement belles! Alors, j’ai noté grosso modo dans les grandes lignes ce dont on voulait voir mais je ne veux pas que ces 3 jours se transforment en course contre la montre! Je veux pouvoir flâner, prendre notre temps et laisser l’imprévu venir a tout moment!
Même dans les voyages nous avons tendance à charger nos journées pour voir beaucoup de choses! On se dit qu’on ne reviendra surement pas ici alors autant en profiter à fond! Mais qu’est ce qu’on met dans ce mot “profiter”? Réfléchissez-y! personnellement, ce n’est absolument pas courir pour tout voir en survolant et sans même profiter puisqu’on sera obnubilé par la peur de rater le deuxième monument ou autre à voir. En fonctionnant comme cela, on est jamais dans l’instant présent! Mieux vaut voir 2 fois moins de choses, mais les voir réellement, prendre le temps de les apprécier!

Dites moi, quels types de personnes vous êtes en voyage, et si vous arrivez à “lâcher” et à “profiter”!!!

Leave a Reply